Couverture article Empathie

Des bébés pour enseigner l’empathie ?!

Publié le Publié dans Agir, Autres pédagogies, Chaîne parents & éducateurs, Etre bien avec les autres, Etre bien avec soi, Etre sociable, Gérer ses émotions, Inspiration, Livres

 

Avez-vous déjà entendu parlé de ce fascinant programme pour lutter contre la violence ?!  C’est une Canadienne qui a eu l’idée géniale de faire venir des bébés à l’école, pour enseigner l’empathie aux enfants. Découvrez-ici ce programme si simple à réaliser et si impactant, que j’ai testé dans une classe de maternelle !

 

Triangles Bleu Rose Jaune Blog

RACINES DE L’EMPATHIE

Lorsque j’étais à Living School, j’ai entendu parlé de ce programme étonnant qui existait au Québec : « Les racines de l’empathie« , « Roots of empathy », conçu par une enseignante Canadienne, Mary Gordon.  

Racines de l'empathie
Mary Gordon

Je ne vous parle pas d’une méthode farfelue, mais bien d’un programme très sérieux, qui existe depuis 1995 , et a bénéficié à plus  plus d’un demi-million d’enfants ! Il est reconnu internationalement et est en train d’être déployé dans de nombreux pays.

600px-Check_svg  L’idée est la suivante : un bébé provoque en chaque humain, enfant ou adulte, un grand sentiment d’empathie et d’affection envers lui. Tous les parents le savent. Les bébés ont un don inné pour nous rendre heureux, juste parce qu’ils sont là, par un sourire, en nous faisant oublier les nuits difficiles et tout ce qui va avec ! Qu’on les connaisse ou pas, ils nous ont dans la poche. Mais …comment font-ils ? C’est sûrement lié à un instinct de survie, car ils sont si dépendants de nous. Soit.

600px-Check_svg  Mais ce qui est très fort, c’est la seconde étape : cette empathie envers le bébé engendre une empathie envers les autres.

Pour lutter contre la violence, organisez la visite d’un bébé dans votre classe !

La présence du bébé, provoque une ouverture à soi, une ouverture à l’autre qui ne passe pas que par les mots, mais surtout par du ressenti. Il fait sortir l’instinct protecteur des enfants, et le fait que le bébé soit là sans juger personne met tout le monde sur un pied d’égalité.

Et cela génère un lâcher-prise entre les enfants, plus de coopération et moins d’agressivité et cela à un impact réel dans les écoles dites « difficiles ».

« Dans une classe du programme Racines de l’empathie, les enfants apprennent à reconnaître leurs propres sentiments et ceux des autres, et à y réfléchir. L’empathie a le pouvoir de rendre nos enfants et nos collectivités beaucoup plus sensibles aux questions de santé mentale des enfants. Cela peut vraiment changer le monde, un enfant à la fois. »

 

 

INTRODUCTION EN IMAGES ( 2min)

 

DEUX FOIS MOINS DE VIOLENCE !

« Ce n’est pas juste un programme formidable. C’est véritablement génial car ça comprend que l’empathie est en chacun de nous, et le bébé provoque cela.” Kathleen Wynne, Première ministre de L’ontario. 

Le programme est destiné aux élèves du primairetouche les communautés rurales, urbaines et éloignées , y compris les communautés autochtones. Il existe aussi en Nouvelle – Zélande, aux États-Unis et sur l’île de Man.

Voici une présentation du déroulement d’une séance ( 11 minutes) . La qualité de la vidéo n’est pas très bonne, mais les commentaires sont riches.

Mary Gordon est aussi reconnue par deux réseaux prestigieux, Ashoka et Shamengo, elle est :

600px-Check_svg  Entreneur  Ashoka : Ashoka est le 1er réseau mondial d’entrepreneurs sociaux, dirigé par Bill Drayton. Son objectif est de faire émerger un monde où chacun est capable d’agir rapidement et efficacement pour répondre aux défis sociétaux. Ils sont eux aussi très exigeants sur leur « Fellow ».

600px-Check_svgPionnier Shamengo : Shamengo, c’est une plate-forme lancée par Catherine Berthillier, une ancienne journaliste grand reporter de France 2, qui a évolué pour filmer des initiatives positives, partout dans le monde. J’avais collaboré avec elle sur le Forum des enfants, et découvert que le « recrutement des pionniers » était réalisé de façon drastique, pour réunir une communauté de projets/pionniers  d’une très grande qualité humaine.

 

UNE SEANCE VECUE à LIVING SCHOOL

Pour avoir participé à une séance inspirée de ce programme dans la classe des petits de maternelle de Living School, je peux dire que cela reste un super souvenir personnel et un grand moment collectif   !  Le programme se fait normalement sur des visites régulières du bébé dans la classe, pendant un an. Ce que nous avons vécu était donc une version « maison » et allégée, mais cela vaut le coup d’essayer. 

Cette école souhaite offrir les moyens aux enfants d’être bien avec eux-mêmes, bien avec les autres et avec la nature. C’est vrai que cette classe n’était pas concernée par des problèmes de violence graves, mais toute classe vit dans son quotidien des moments d’agressivité, parfois des insultes, des conflits, des émotions négatives. Tout n’est pas tout rose !

Ce jour-là, le bébé d’une enseignante avait été mis à contribution, pour le plus grand bonheur de tous.

Voici comment se déroule une séance, sachant que le bébé est au centre des attentions bien sûr, et n’est pas considéré comme un simple outil. C’est bien là tout l’enjeu de ce partage.

600px-Check_svgLe bébé est présenté à la classe, avec sa maman, chaque enfant lui dit bonjour. Puis il est  placé au centre d’un tapis moelleux.

600px-Check_svgLes enfants peuvent poser des questions à la maman, ils décrivent les émotions du bébé. On leur demande ce que doit penser le bébé, comment il doit se sentir, pour apprendre à se mettre à la place de l’autre.

600px-Check_svg S’il pleure notamment, ils vont naturellement avoir envie de le protéger, et on peut valoriser cette attitude.Et parler de ce que peut ressentir un camarade qui pleure et comment l’aider.

Par ailleurs, en plus de cette expérience, une enseignante avait proposé de lui dire chacun à notre tour, un mot pour lui. Les enfants lui ont fait dit :  » Tu es beau » , « Tu es mignon, » Tu es un super bébé », « Je suis contente que tu sois là », « J’ai envie de te câliner » etc. Le bébé avait l’air très heureux et captivé par ces enfants. Et cela m’a paru intéressant d’habituer les enfants à formuler des choses positives. 

 

Quel résultat  pour la classe ? L’atmosphère générale est devenu de suite très calme, joyeuse et bienveillanteLes enfants étaient 100% engagés, et le bébé a réellement allumé une petite flamme en eux. Les enfants se sont tous montrés bienveillants, et cela a été un moment de classe très fort.

 

LE LIVRE DE MARY GORDON 

Voici le livre de Mary Gordon qui relate la formidable aventure de cette expérience de 20 ans et les résultats. Vous pouvez cliquer sur l’image ou ici pour vous le procurer en ligne.

 

« Racine de l’empathie repose sur une solide connaissance scientifique de la condition humaine. Mais au-delà, le programme nous apprend à développer et à promouvoir l’attachement, la littératie affective, la communication authentique et l’intégration sociale. Il montre que l’on peut offrir à tous les enfants, même aux plus difficiles, une expérience qui va littéralement changer leur vie en leur révélant le sens de la condition humaine dans un monde de diversité – un monde très dur, en fait. »

 

« Dans son livre, la fondatrice du programme, Mary Gordon, décrit les changements d’attitudes que provoquent les nouveaux-nés. Des élèves endurcis et cyniques se découvrent protecteurs et tendres au contact du petit, et ils se mettent même à chanter des chansonnettes sans peur du ridicule. »

 

SITE ET CONTACT

Voici aussi le site en Français si vous soulez en savoir plus  ou contacter Mary Gordon pour organiser ce programme dans votre école.  www.rootsofempathy.org/fr 

Triangles Bleu Rose Jaune Blog

Cet article est une contribution au laboratoire d’idées « Vers un monde meilleur ». Ses membres publient une fois par mois un article sur un thème commun. Ce mois-ci, le thème est « Communiquer sans parler », proposé par Blandine du blog Familles Connectées, organisateur et son article « Somatisations, ce que les maladies de nos enfants nous révèlent »

Triangles Bleu Rose Jaune Blog

ET VOUS ? 

Qu’en pensez-vous ? J’espère que cet article vous a plu et que cet enseignement de l’empathie de façon atypique et vivante vous donnera envie d’en savoir plus sur le sujet. Si vous avez aimé, n’hésitez pas à laisser des commentaires, à liker ou à partager !

Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi vous inscrire à la newsletter pour recevoir régulièrement les articles. A bientôt !

MERCI .

2 réflexions au sujet de « Des bébés pour enseigner l’empathie ?! »

  1. Cette proposition de Mary Gordon est géniale! Cela fait plusieurs années que j’en avais entendu parlé. J’avais pris contact à l’époque mais sans succès, les conditions pour mettre en œuvre ce programme étant à l’époque hyper exigeantes (aller au Canada, se fixer 3 ans dans une école habilitée…)! Je vais maintenant reprendre contact si ce programme peut être transmis en français et si je peux rester à la Réunion, où j’habite, pour le mettre en œuvre!! Merci pour cette mise à jour!!

    1. Bonjour Nadine, merci pour ce retour enthousiaste et bon courage pour la prise de contacte et la mise en oeuvre, je croise les doigts pour vous. Sinon, vous pourrez peut-être le faire de vous-même ? :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *