15 réflexions au sujet de « Une école où les enfants font ce qu’ils veulent ? »

  1. Bonjour. Voilà déjà quelques années que je réfléchis à ouvrir ce type d’école en Belgique. Je suis ravie de voir de jour en jour toutes ces alternatives qui existent et quie permettent de penser que je ne suis pas seule dans cette démarche. C’est génial!
    Dans la vidéo ramin parle d’écoles dans le même style qui sont ouvertes à différents endroits dont une en Belgique. J’aimerais beaucoup en savoir plus afin d’aller visiter cette école et de discuter avec les fondateurs. Pouvez-vous m’aider ? D’avance merci
    Helene

    1. Bonjour Hélène, bravo pour ce projet d’école … Pour l’école Sudbury en Belgique, il me semble que Ramïn a parlé d’une école à Gand ( ou Gent en néerlandais) , j’ai effectivement trouvé ce lien http://www.sudbury.be/. Bye ! Je crois qu’on s’est croisé au stage de la Ferme des enfants, je t’embrasse ;)

  2. J’ai travaillé dans une école ouverte qui offrait beaucoup de liberté de choix aux enfants (contenus, rôle décisionnel en gestion des diverses décisions-école) et le résultat était: des enfants impolis qui veulent tout décider et qui protestent à la moindre petite décision imposée par l’adulte( même si expliquée par l’adulte). Bref, des enfants jamais contents qui veulent apprendre que sur un sujet unique qui les passionne et qui ne s’intéressent pas aux intérêts et passions des autres.

    1. le clivage entre cette façon d’enseigner et la société traditionnelle environnante est sans doute difficile à gérer pour ces enfants. qu’ils ne s’intéresse qu’à leur passion ne me semble pas inopportun en l’occurence… le but étant de ne pas les juger mais de les laisser être…

    2. Retour très intéressant car vécu de l’intérieur et en direct avec les enfants… Merci Marjo et à HLJ pour le débat sur ce qui est opportun! Il me paraît important, dans ce genre d’école, ou dans les autres d’ailleurs, de mettre l’accent sur l’empathie et l’écoute. Comme les enfants ne sont pas dans un schéma d’obéissance, faire germer et développer chez eux cet intérêt et ce respect pour les autres doit être l’une des priorités…

  3. Travailler à former des accompagnateurs à ce genre d’éducation afin qu’elle soit élargie à un large public et soutenue par l’éducation nationale qui lui fournirait les moyens d’exister plutôt que de sonner le glas de l’enseignement public pour tous serait sans doute judicieux. Je suis d’accord qu’il y a du travail à faire pour faire changer les mentalités mais à vouloir tirer la couverture pour soi on ne fait qu’aggraver les clivages entre les gens.

    1. Merci Sunita pour votre retour, c’est vrai que sans révolutionner les choses, ajouter un peu de liberté et de personnalisation serait déjà énorme. Ceci sera possible quand le nombre d’élèves par classe sera à taille plus humaine :)

  4. Bonjour,
    Je suis positivement surprise de trouver cet article dans votre site … ce qui est une suite logique à ce que vous apportez aux parents bravo. Du coup, je rebondis dessus pour informer les Français(ses) que de plus en plus d’école démocratique (Sudbury ou non) ouvre en France dont la nôtre en Isère sur la commune de St Blaise du Buis. (http://latelierdespossibles.com/). L’association EUDEC France, branche française de EUDEC Europe soutien et regroupe toutes les écoles démocratiques de France.(http://www.eudec.fr/). Ne pas hésiter à visiter le site pour connaitre la carte des projets d’école et des écoles déjà ouvertes.
    Merci et bravo
    Murielle
    Pour l’Atelier des Possibles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *